Catégories
Articles

Amitié câline, sexfriends : définition et mode d’emploi

Partager

Ce que l’on appelle un « sex friend » est un ou une amie avec qui on a, plus ou moins régulièrement, des relations sexuelles, sans pour autant entretenir une relation amoureuse ou de couple avec cette personne. En d’autres termes, c’est quelqu’un avec qui l’on s’entend bien, pour qui on éprouve de l’attirance et du désir, mais avec qui on ne souhaite pas partager plus que des relations sexuelles. Les seuls sentiments qui sont partagés sont de l’amitié, du désir et une certaine forme d’affection, mais pas celle qui est éprouvée dans le cadre d’une relation amoureuse. Il n’y a pas ici de notion d’amour au sens passionnel, de fidélité ou d’attachement entre les deux personnes. Enfin, le sex friend peut être un ou une amie de longue date ou une simple connaissance avec qui l’on s’entend bien.

Les règles d’or du sexfriend

Si vous pensez qu’on peut avoir un « sex friends » en toute innocence et sans se soucier des conséquences : rebroussez chemin. Rien n’est anodin dès lors qu’une relation entre deux êtres est engagée. Et même s’il ne s’agit « que » de sexe, il y a certaines règles à respecter afin de ne pas avoir mal ou faire du mal…

– On ne tombe pas amoureuse ! Fastoche ? Pas forcément. A force d’entretenir des relations sexuelles avec un homme, des sentiments peuvent naître. Soyez sûre de vous et de votre cœur pour éviter que les flèches de Cupidon ne vous atteignent.

– Le lendemain d’une partie de jambes en l’air, on n’attend pas un bouquet de fleurs, un SMS love-love… Il faut se préparer à ne pas avoir de nouvelles du bonhomme pendant quelques temps.

– On est claire dès le début de la relation. Sans forcément utiliser la formule : »veux-tu être mon sex friend ? », on fait bien comprendre à l’autre que l’on ne cherche pas une histoire.

– Si l’on se rend compte que notre « ami de sexe » commence à développer des sentiments à notre égard, soit on met un terme à la relation soit on renégocie l’arrangement. On ne s’amuse pas à lui faire croire que quelque chose est possible pour simplement profiter de son corps.

– On ne choisit pas comme « sexfriend » un garçon par qui l’on est attirée en pensant pouvoir ainsi l’attacher. Très mauvais calcul.

– On adopte toujours le réflexe préservatif avec son « sex friend ». Il tient peut-être aussi ce rôle auprès de nombreuses autres femmes célibataires…

– On bannit les sorties « couples » avec lui : pas de cinéma, pas de dîner en tête à tête, pas de week-end en duo à Dieppe, pas de présentation à son groupe d’amis… On évite ainsi tout malentendu sur nos intentions et on protège son cœur !

– On apprend à ne pas se montrer exclusive. Il a d’autres « copines de sexe » que vous ? C’est son droit ! Vous n’êtes pas ensemble.


Partager